Logo Lab-STICCDes capteurs à la connaissance : Communiquer et décider

GUERIN Clément

Enseignant chercheur - Université de Bretagne Sud

Équipe : FHOOX  
Fonction : Maître de Conférences
Téléphone : 02.97.87.40.24
Adresse email : 
Adresse : ENSIBS - 17 boulevard Flandres Dunkerque CS 7030 - 56321 LORIENT CEDEX

Clément Guerin est maitre de conférences à l’Université Bretagne Sud (Lorient, France).

Il a obtenu son doctorat en psychologie et ergonomie cognitive en 2012, à l’Université de Rennes 2. Il a réalisé sa thèse au laboratoire IRCCyN (LS2N, UMR CNRS 6004) dans l’équipe PsyCoTec, sous la direction de Jean-Michel Hoc (directeur de recherche CNRS). Il a rejoint le laboratoire Lab-STICC en 2013.

Ses enseignements portent sur l’ergonomie, le management de la santé et de la sécurité au travail, et la fiabilité humaine à l’École Nationale d’Ingénieurs de Bretagne Sud (ENSIBS). Il a été responsable de la spécialité Génie Industriel 4.0 de l’ENSIBS (co-directeur de 2015 à 2017 et directeur de 2017 à 2020). 

Ses travaux de recherche portent sur la coopération humain-machine, en particulier sur les processus qui concourent à l’élaboration et l’actualisation du référentiel commun entre humain et agent technologique. Son intérêt porte particulièrement sur l’amélioration et l’opérationnalisation du dialogue humain-machine dans plusieurs domaines d’application : l’Industrie 4.0, pour les activités de production industrielle (coopération avec des systèmes cyber-physiques comme les cobots) ou les activités de maintenance industrielle (coopération avec des systèmes d’intelligence artificielle pour la maintenance prédictive), mais aussi l’assistance aux activités de la vie quotidienne pour des personnes âgées ou à troubles cognitifs (coopération avec des agents virtuels pour la cuisine par ex.).

Le cadre de référence utilisé dans ses travaux est celui de la transparence informationnelle du dialogue entre agents coopérant. Il cherche à analyser les effets de réglages de transparence sur la performance humaine, la confiance accordée à la machine, la charge mentale ainsi que la conscience de la situation. Les réglages de transparence sont vus comme des leviers d’interaction qui facilitent l’adaptation du système humain-machine et qui permettent aussi de s’intéresser aux questions de confiance et d’acceptation.

Il a été impliqué dans les projets ANR TAPAS, AMELIS, ANR HUMANISM, PIA ADEME SEANATIC

Il est actuellement membre élu au conseil d'Administration de l'Association ARPEGE (Association de Recherche en Psychologie Ergonomique et Ergonomie)

Au sein de l'association ARPEGE, il est actuellement co-responsable de la commission Facteurs Humains des systèmes du futur